EPLM - Effecteurs et Pathogenèse chez Leptosphaeria maculans

Effecteurs et Pathogenèse chez Leptosphaeria maculans

EPLM

Accueil  |  Recherche  |  Composition de l'équipe  |  Contrats & collaborationsPublications

L'équipe EPLM a été créée en 1992 à l'initiative de M.H. Balesdent et T. Rouxel. L'équipe EPLM a d'abord disséqué les composants du complexe d'espèces Leptosphaeria responsables de la nécrose du collet du colza (Brassica napus), identifié le contrôle génétique de la résistance/avirulence et étudié la structure des populations, afin d'élaborer des recommandations pour des stratégies de gestion durable des génotypes de plantes résistantes. Nous combinons l'expertise en pathologie végétale, génétique fongique, biologie moléculaire, génomique, épigénomique ainsi que des collaborations complémentaires (génétique, génétique et sélection végétale, biochimie) afin de décrypter le dialogue moléculaire entre les partenaires de l'interaction, sa régulation, son évolution moléculaire sous pression de sélection génétique par résistance, ainsi que le microbiote associé à L. maculans pendant son interaction avec le colza.

Equipe EPLM - octobre 2021

Responsables d'équipe : Isabelle FUDAL, Valérie LAVAL & Jessica SOYER

dir-EPLM@inrae.fr

Dans ce dossier

vignette Postdoc position
A Two-year postdoctoral position available at INRAE Palaiseau / Paris-Saclay University, France in the frame of a collaborative project with the company BASF
vignette soutenance de these
Julie NOAH soutiendra sa thèse intitulée « Identification des déterminants de l’adaptation de Leptosphaeria maculans à différentes espèces de Brassica » et réalisée sous la direction de Jessica SOYER, le Mardi 2 Juillet à 13h30. à l’adresse suivante : Amphi C2.0.37 (Bâtiment C2, rez-de-chaussée) Campus Agro Paris-Saclay, 22 place de l'Agronomie, 91120 Palaiseau
Une étude publiée dans the New Phytologist, réalisée dans le cadre de la thèse de Colin Clairet, sous la direction de Jessica Soyer et d’Isabelle Fudal au sein de l’unité BIOGER, a permis de caractériser la façon dont était contrôlée l’expression des effecteurs d’un champignon phytopathogène au cours de l’infection de sa plante hôte.

Date de modification : 03 avril 2024 | Date de création : 21 décembre 2010 | Rédaction : Jessica Soyer