ECCP - Effectors of Cellular Communication at the fungal-Plant interface

Effectors of Cellular Communication at the fungal-Plant interface

ECCP

Accès  |  Recherche  |  Composition de l'équipe Alumni  |  Contrats & collaborations  |  Publications

Pour établir des interactions compatibles avec leurs hôtes, les champignons pathogènes des plantes sécrètent des molécules pour moduler la physiologie de l'hôte et contourner son immunité. Ces molécules, appelées effecteurs, comprennent non seulement de petites protéines sécrétées, mais aussi des métabolites secondaires (SM) et de petits ARN interférents (siRNAs).
Les principaux objectifs de notre groupe sont de comprendre (1) le mode d'action et les cibles végétales des effecteurs fongiques et (2) les mécanismes de communication entre champignons et plantes.
Nous utilisons pour notre étude deux modèles fongiques qui présentent des comportements trophiques contrastés (nécrotrophie et hémibiotrophie), Botrytis cinerea et Colletotrichum higginsianum. Nous disposons de données génomiques/transcriptomiques et d'outils génétiques pour les deux champignons, ainsi que de mutants et de lignées transgéniques d'Arabidopsis thaliana, un hôte qui est commun aux deux pathogènes.

PhotoECCP_Oct2021_Laboratoires

Octobre 2021

> Suivez les actualités de l'équipe sur Twitter/X @ECCP_lab
> Retrouvez les derniers faits marquants de l'équipe sur Scoop.It !

Dans ce dossier

Preprint about the complete genome of the Medicago anthracnose fungus, Colletotrichum destructivum, reveals a mini-chromosome-like region within a core chromosome.
Une famille de métabolites spécialisés fongique, les Colletochlorines, a été produite par des levures exprimant les gènes de biosynthèse de Colletotrichum higginsianum.
Obtention du prix du meilleur poster par Axelle Deroubaix lors de la 14 ème édition des Journées Jean Chevaugeon (JJC2024) à Aussois.

Date de modification : 03 avril 2024 | Date de création : 09 novembre 2018 | Rédaction : Equipe ECCP